Rome, 80 après J.C.
Pour fêter l'inauguration de l'Amphithéâtre Flavien (maintenant connu sous le nom de Colisée), l'empereur Titus décide de lancer une grande célébration qui durera 99 jours.

Cette fête exceptionnelle sera l'occasion pour quelques directeurs de cirque en manque de reconnaissance de faire valoir leurs talents et d'attirer le plus grand nombre de spectateurs.
Seul celui qui aura créé les spectacles les plus ambitieux et aura su attirer le plus de monde connaîtra la gloire et s'attirera les faveurs de l'Empereur, les autres sombreront dans l'oubli ou dans le ventre d'un lion...

Colosseum

Présenteation :
Colosseum
propose donc à ses joueurs d'incarner le rôle d'un impresario. Sa mission : mettre au point les spectacles qui attireront le plus grand nombre de spectateurs.
Chacun aura l'occasion de faire 5 représentations, mais seule celle ayant attiré le plus de monde sera prise en compte pour le décompte final.

Chacun commence avec un cirque relativement simple et des programmes de spectacles peu élaborés.
C'est au fil des 5 tours que chacun devra aménager son arène, acheter de nouveaux programmes, recruter des gladiateurs supplémentaires mais aussi tout faire pour s'enrichir afin de continuer à se développer.

co_photo7

Fonctionnement du Jeu :
Dans une première phase, chacun peut investir dans un (et un seul) élément qui lui permettra d'améliorer son cirque.

Il peut ainsi agrandir son arène, acheter un programme plus ambitieux ou encore faire venir des abonnés.
Cette phase présente l'intérêt d'être la source de grands dilemmes, dans la mesure où tout est évidemment essentiel, mais que l'on peut investir dans un seul élément par tour... Les choix stratégiques sont nécessaires.

co_events_1

Dans la deuxième phase, les impresarios vont pouvoir aller au marché pour acheter/recruter les éléments de spectacles nécessaires à la réussite de leur programme : gladiateurs, poètes, chevaux, musiciens mais aussi éléments de décor en tout genre.
Chaque programme précise les éléments nécessaires à sa réalisation. Plus l'on a de ces éléments, plus on attire des spectateurs et plus on gagne de points de célébrité et d'argent...

co_assets_2

Dans la mesure où ces achats se font aux enchères, la tension et les coups bas se font vite sentir. Par ailleurs, les achats se font par lot de 3, aussi chacun se retrouve avec des éléments qui ne vont pas lui servir.
D'où une troisième phase d'échanges où chacun peut faire démonstration de diplomatie, manipulation, bagou et bassesses en tout genre pour échanger ce qui ne l'intéresse pas contre l'élément qui lui manque. Un régal pour qui amie les jeux de commerce.

co_assets_4

Pour finir, la dernière phase est celle où chacun va pouvoir donner son spectacle et tenter d'attirer les faveurs de l'Empereur Titus... ou pas.
C'est durant cette dernière phase que chacun annonce fièrement son programme, gagne de l'argent et engrange les spectateurs.

L'ensemble de ces phases se reproduit à 5 reprises.
A l'issue de la dernière phase, celui qui a attiré le plus de monde remporte la partie.

Colosseum_large02

Mon Avis :
Le thème très fort et très plaisant contribue vraiment à s'amuser.
Nous avons ainsi régulièrement le droit à quelques éclats de rire, pour peu que l'on joue avec des joueurs plein d'esprit. C'est ainsi que Robert Hosseinus se battra bec et ongle pour faire un plus beau spectacle que Bigus Dickus tandis que certains osent ressortir les mêmes productions que le tour précédent avec tout juste un cheval de plus... non mais de qui se moque-t-on ?

Donc un thème fort mais qui peut aussi être pris avec un peu de second degré !

Les règles sont complexes, mais pas compliquées, d'autant que les aides de jeu fournies à chacun facilitent l'appréhension et la compréhension du jeu.

co_events_2bisLe matériel est, comme d'habitude chez cet éditeur, d'une extraordinaire beauté et ajoute énormément au plaisir de jouer.
Days of Wonder n'a vraiment pas son pareil pour proposer des mécaniques de jeu familiales plaquées sur des thèmes immersifs ! Le tout réalisé avec le plus grand soin.
Autant dire que l'on en redemande ! Et même si la durée des parties empêche d'en refaire une dans l'instant, Colosseum est un jeu qui m'est régulièrement demandé.

Reste la longueur du jeu. 90 minutes c'est long mais au fil des parties, lorsque tout le monde finit par maîtriser le jeu, le tout s'accélère.
Dans tous les cas, les nombreuses interactions entre les joueurs (enchères, échanges) font que l'on ne voit pas le temps passer ! C'est d'ailleurs par rapport à l'interaction que je déconseille le jeu à 3 joueurs. On perd alors en intérêt...

co_events_3

Bref, une grande réussite qui n'est pas sans rappeler un autre jeu du même auteur Wolfgang Kramer, à savoir "Les Princes de Florence".

Malgré les qualités évidentes de ce dernier, ma préférence va tout de même à Colosseum qui s'avère plus amusant, plus familial et surtout au thème bien plus convaincant et immersif.

critColosseum

Liens et Téléchargement :
- La règle du jeu en PDF.
- Une F.A.Q. très complète, même si peu nécessaire car les règles sont très bien rédigées.
- Une interview des auteurs du jeu.
- Le site officiel (d'où viennent les illustrations de ce billet) avec tous les détails, y compris quelques illustrations supplémentaires.