La Voie de la Pierre est un mythe celtique qui relate la vie de l’homme. Au départ un être à l’état négatif, il améliore son état en progressant dans la vie.

header_keltis_nf

Présentation :
Keltis est une adaptation des Cités Perdues jouable de 2 à 4 personnes. Ici les joueurs ne cherchent plus à progresser dans des contrées inexplorées mais le long de sentiers de pierres supposés représenter le cheminement de la vie.

Fonctionnement du jeu :
A son tour un joueur doit poser une carte puis piocher une carte.

Poser une carte permet de faire avancer l'un de ses pions sur l'un des 5 chemins de pierre représentés sur le plateau de jeu. A chaque sentier correspond une couleur de cartes. Chaque joueur ne peut faire avancer qu'un seul de ses pions sur chaque sentier.

Plus un pion avance et plus on récolte de points en fin de partie.
Mais un pion qui n'aurait pas assez avancé fera perdre des points... Autant se concentrer sur 2 ou 3 sentiers, plutôt que d'essayer de faire avancer tous les pions.

eclate_keltis 3d_keltis

Les cartes d'une couleur doivent être posées en ordre croissant OU en ordre décroissant. Ceci donne plus de souplesse par rapport aux Cités Perdues où les cartes devaient forcément être posées en ordre croissant.
Il est toujours aussi aussi dangereux de poser des cartes en laissant des "trous", car ils ne peuvent pas être bouchés par la suite. Plus il y a de trous dans une suite de cartes, moins on peut poser de cartes et moins on peut avancer son pion sur le sentier correspondant.
Il faut donc parfois faire preuve de patience.

Au lieu de poser une carte devant lui, le joueur peut la poser dans un pile de défausse commune à tout le monde. Cette carte devient immédiatement disponible pour les adversaires.
Il faut donc faire attention à ne pas se séparer des cartes qui avantagent trop les autres joueurs.

Une fois sa carte posée, le joueur prend une nouvelle carte de la pioche ou de l'une des piles de défausse. C'est ensuite à son voisin de gauche de jouer.

La partie continue jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de cartes dans la pioche ou que 5 pions soient arrivées dans la zone finale du plateau (les 3 dernières pierres de chaque sentier)
Chacun compte alors ses points, celui qui en a le plus a gagné.

M_header_keltis

Mon avis :
Autant le dire tout de suite, çà n'est pas le thème très pompeux et pas crédible qui fait l'intérêt de ce jeu typiquement allemand. Même si l'ambiance celtique est très bien rendue par le joli plateau et le matériel de qualité, nous voilà face à un jeu très abstrait qui doit tout à sa mécanique.

fil_kel01_element01_180908Mais quelle mécanique !
D'une extrême simplicité, les règles s'expliquent en 3 minutes et tiennent sur 2 pages. On pose puis on pioche. Ceci en fait un bon jeu pour joueurs occasionnels ou pour jouer en famille.

Malheureusement, l'intérêt s'émousse un peu par rapport aux Cités Perdues.
En effet, la pression générée par la défausse d'une carte est moins présente dans Keltis... Il est très difficile de garder les cartes qui vont avantager tous ses adversaires et on finit vite par abandonner cet aspect du jeu pourtant primordial à son intérêt...

On notera l'ajout de jetons donnant des bonus et qui, placés aléatoirement en début de partie, permettent de renouveler les parties.
Mais cela n'est pas suffisant pour faire de ce Keltis un grand jeu.

Adapter les Cités Perdues à 4 joueurs était une bonne initiative mais on passe à côté de quelque chose...

Oui mais...
Oui, mais Keltis a remporte le prix de la critique au Spiel des Jahres 2008 (prix du jeu de l'année allemand, le plus prestigieux au monde) et l'éditeur a naturellement sorti une extension...

keltis2"Neue Wege, Neue Ziele" (comprennez "Nouveaux sentiers, nouveaux objectifs") propose un nouveau plateau qui casse la linéarité du jeu de base.
Pour progresser un pion sur ce nouveau plateau, il faudra sans cesse passer d'une couleur à l'autre. Ceci oblige à se diversifier et a se concentrer sur la gestion de ses cartes.

A chaque tour, le joueur doit se demander quel chemin emprunter, quelles cartes garder et sur quels objectifs se concentrer.
En effet, cette extension ajoute de nouveaux objectifs : récupérer des pierres de couleurs avec deux utilisations possibles : se diversifier et/ou se spécialiser.

Bref, avec cette extension Keltis devient un vrai jeu tactique qui fait un peu plus réfléchir, qui demande de l'anticipation et qui oblige à se concentrer sur ce que font ses adversaires. Exactement ce qui manquait au jeu de base.

En gros, Keltis c'est avec l'extension, sinon rien !

Jeu de Base :
critique_keltis

Avec l'extension :
critique_keltis_ext

Liens et Téléchargement :
- Site officiel de l'éditeur francophone
- Règles du jeu de base : keltis_r_gles
- Règles de l'extension : keltis_extension_r_gles