Dans l’Italie de la Renaissance 5 grandes Cités luttent pour asseoir leur hégémonie et pour cela tous les moyens sont bons.
Pots-de-vin, promesses et menaces en tout genre permettent aux meilleurs négociateurs de tisser des liens avec leurs adversaires… Mais si l’union fait la force, les ententes sont bien souvent de courte durée et nombreux sont les coups en traître.

IntrigeBoite intrige

A gauche la version Schmidt, à droite la version Amigo / Gigamic

Présentation du Jeu :
Intrige appartient à une famille de jeux qui ne plaît pas à tout le monde : les jeux d’enfoirés. Ces jeux où les coups de couteau dans le dos sont la règle et où les promesses sont éphémères.
Et dans le genre c’est une référence, sans doute le meilleur.

Le principe en est simple : chaque joueur est à la tête d’une cité italienne représentée par un domaine. Ces domaines sont divisés en plusieurs sections rapportant plus ou moins d’argent aux conseillers qui s’y trouvent.

domaine1

exemple de domaine, composé de 6 sections

A leur tour, les joueurs doivent envoyer leurs conseillers dans les domaines de leurs adversaires. Un pion bien placé sera une importante source de revenus.
Mais pour l’installer à la meilleure place, il faudra convaincre le propriétaire du domaine de l’y mettre et pour cela rien ne vaut un pot-de-vin… ou une promesse… ou une menace !

Le joueur le plus riche en fin de partie sera déclaré vainqueur.

Fonctionnement du Jeu :
A son tour, un joueur commence par encaisser les revenus qui lui sont donnés par ses conseillés.
Selon les zones qu’ils occupent dans les domaines adverses, les pions conseillers rapportent plus ou moins d’argent.

Ensuite, le joueur doit faire rentrer dans son domaine les conseillers adverses présents devant son domaine.
Pour ce faire, chaque candidat va proposer un pot-de-vin au joueur actif et lui demander dans quelle zone il souhaite être placé. Il peut accompagner cette somme de toute promesse et/ou menace qu’il juge utile.

conseillers

A noter qu’il ne peut y avoir qu’un seul type de conseiller par domaine. Ainsi si plusieurs conseillers militaires se retrouvent en conflit dans un même domaine, le propriétaire devra faire un choix et éliminer de la partie les conseillers militaires qu’il ne souhaite pas accueillir…

Enfin, le joueur place 2 de ses conseillers dans des domaines adverses. Ils ne seront installés dans ces domaines qu’aux tours de leurs propriétaires respectifs.

La partie continue jusqu’à ce que tous les conseillers aient été envoyés… On procède alors à un dernier encaissement des revenus et on fait les comptes.
Le joueur le plus riche l’emporte.

domaine2 domaine3

Mon Avis :
Intrige c’est un peu « Jacques a dit : entretuez-vous ! »
C’est donc un pur jeu d’enfoiré. Un jeu où le bagou a toute sa place et où tous les coups sont permis et même conseillés !
Les joueurs sont autorisés à conclure des ententes qu’ils peuvent briser à tout moment ; ils peuvent garantir une place juteuse à un joueur et finalement la donner à un autre ; ils peuvent encaisser un pot-de-vin et éliminer celui qui lui a remis.

Évidemment, ce genre de jeu n’est pas fait pour tout le monde. Tous ceux qui ont du mal à faire la différence entre le jeu et la vraie vie devraient faire l’impasse.
J’ai déjà vu des joueurs s’engueuler, dire qu’ils découvraient le vrai visage d’un de leurs proches ou encore trembler de gêne et être très mal à l’aise à l’idée de faire une crasse à un autre joueur.

Si vous avez des joueurs de ce type dans votre entourage, ne leur proposez même pas de jouer. Déjà, ils n’apprécieront pas l’expérience, mais surtout, ils ne joueront pas avec la « méchanceté » nécessaire pour que la partie soit vraiment intéressante.

Idem pour ceux qui ne sont pas à l’aise dans l’art de la négociation

Manoir

Un domaine et des conseillers (version Amigo / Gigamic)

En revanche, si vous avez le détachement et le bagou nécessaires, que vous aimez l’ambiance de ce genre de jeux, foncez, vous ne serez pas déçu du voyage !

Bien qu’un peu long à 5, le jeu reste dynamique et l’interaction est permanente. Puisque l’on joue souvent en dehors de son propre tour : il suffit d’avoir présenté l’un de ses conseillers chez un adversaire ou d’être en conflit avec un pion adverse pour être sollicité.
Par ailleurs, rien n’empêche d’intervenir dans une conversation pour prodiguer des conseils plus ou moins objectifs.

Les règles sont très simples et assimilées en un tour de jeu. Pour autant, il est préférable de jouer entre adultes, les plus petits ont plus de mal à se défendre lors des débats houleux qui ponctuent le jeu et risquent vite de se faire avoir par les plus grands.

intrige2 AM_INTRIGE

A gauche la version Schmidt, à droite la version Amigo / Gigamic

Le matériel est très inégal d’une édition à l’autre.
Préférez l’édition d’origine parue dans une grande boîte chez Schmidt si vous voulez du beau matériel. On peut la trouver d’occasion.
L’édition plus récente et plus courante de chez Gigamic présente toutefois l’intérêt d’être plus courte (elle se joue en un tour de moins) et d’être plus facile à transporter… En revanche, on perd énormément en immersion avec ses billets en papier aux couleurs flashy et ses domaines d’époques trop différentes.

Bref, un très bon jeu à double tranchant car il peut plaire comme il peut inspirer le dégoût le plus profond… Personnellement, j’adore !

critique

Liens et Téléchargement :
- Règle du jeu en PDF de la version Amigo / Gigamic
- Règle du jeu (word 2007) réécrite par mes soins pour la version Schmidt : Intrige