New York, 1889.
Dans les bas fonds d’un Manhattan en pleine expansion, une série de meurtres inexpliqués défraie la chronique… D’autant qu’ils font étrangement penser à une même vague de meurtres qui eut lieu quelques mois plus tôt dans le quartier de Whitechapel à Londres.
Entre ombre et lumière, un enquêteur se lance sur la piste de ce qui pourrait bien être un nouveau Jack l’Eventreur…


titre


mrjack02Présentation :
Mr. Jack met en scène 2 joueurs, l’un incarnant un enquêteur, l’autre Jack l’Eventreur. Le but de l’enquêteur est de découvrir sous les traits de quel suspect se cache Jack. Le but de Jack est de s’enfuir ou de tout faire pour que l’enquêteur ne parvienne pas à le démasquer avant la fin du 8ème et dernier tour de jeu.

Mr. Jack à New York fait suite à un jeu sorti en 2006 qui mettait en scène les crimes perpétrés par Jack l’Eventreur à Londres en 1888.
Parmi les nombreux suspects, Francis J. Tumblety
fut interrogé puis finalement relâché. Il prit dès le lendemain le premier transatlantique pour New York… Quelques jours plus tard une série de crimes similaires à ceux de Londres se multiplient dans Manhattan.

C’est sur ce fait historique qui a plus ou moins la faveur des passionnés de ce mystère, que Bruno Cathala et Ludovic Maublanc (déjà co-auteurs de Dice Town ou Cyclades) ont décidé d’engendrer une suite à leur Mr. Jack.

Et il s’agit bien d’une suite à part entière et non d’une simple extension… Le jeu est complètement indépendant et a été avant tout conçu pour mettre en scène un nouveau plateau et bien sûr de nouveaux suspects...

persos plateau_depart_NY tumblety

Fonctionnement :
En début de partie, le joueur incarnant Jack l’Eventreur pioche une carte qui va déterminer son identité secrète. Il s’agira de l’un des 8 suspects présents sur le plateau de jeu.

Au début de chaque tour, l’un des 2 joueurs pioche 4 cartes qui désignent les 4 des 8 suspects qui seront utilisés durant ce tour.

Un joueur prend alors la carte d’un des suspects puis l’utilise. L’autre joueur fait de même avec 2 suspects. Enfin, le premier joueur utilise le 4ème et dernier suspect.

Utiliser un personnage revient à le déplacer et/ou à utiliser son pouvoir spécial. Chaque personnage a un pouvoir différent lui permettant par exemple d’ajouter et de déplacer les éléments du jeu (lampadaires, navires ou bouches de métro) ou encore de déplacer d’autres personnages.

A l’issue de ce tour, Jack doit annoncer si le pion derrière lequel il se cache se trouve dans l’ombre ou dans la lumière. Un suspect est dans la lumière si son pion est à côté d’un autre pion ou sous un lampadaire.

lumi_re ombre

Dans la lumière ou bien dans l'ombre...

Suite à cette annonce, l’enquêteur peut alors éliminer une partie des suspects.
Exemple : si Jack annonce qu’il est dans l’ombre, l’enquêteur peut éliminer tous les pions qui se trouvent dans la lumière.

Un pion éliminé est retourné pour indiquer qu’il est rayé de la liste des suspects. Il reste en jeu et continue à être utilisé normalement.

D’élimination en élimination, l’enquêteur va découvrir l’identité sous laquelle se cache Jack… A moins que ce dernier n’ait le temps de s’enfuir par la terre ou par la mer.

carteperso_latimer carteperso_callahan carteperso_elybeach carteperso_rider 

Mon avis :
Mr. Jack à New York reprend la mécanique de départ de Mr. Jack, à savoir un jeu de déduction durant lequel l’enquêteur doit s’efforcer d’éliminer progressivement des suspects tandis que son adversaire fera tout pour brouiller les pistes.

Mais cette version aux U.S.A. amène le jeu de base un pas plus loin. Avec son plateau de jeu en perpétuel changement et ses personnages aux pouvoirs redoutables, le jeu devient bien plus stratégique et calculatoire.
Toute erreur de l’enquêteur pourra finir en une porte de sortie pour Jack.

A cet effet, un effort particulier a été réalisé pour augmenter les chances de Jack de s’en sortir. Le jeu s’en retrouve plus équilibré et la tâche de l’enquêteur plus compliquée.

Le plateau mouvant permet aussi de renouveler sans cesse le jeu. Le plateau changeant de physionomie de partie en partie, il y a à chaque fois de nouvelles situations de jeux et de nouvelles pistes à explorer.

emma_grant zMrjackanewyork_2 pdtimg_398985b end

Toujours aussi simple à prendre en main, Mr. Jack est donc jouable par toutes les tranches d’âge. Les illustrations sont bon enfant et loin d’être sanguinolentes. Il suffira de dire que l’enquêteur cherche à démasquer un voleur plutôt qu’un découpeur de prostituées… Ne vous fiez donc pas à l'âge indiqué sur la boîte, le jeu est à mon sens jouable dès 10 ans.

Attention toutefois, comme dans beaucoup de jeux à 2 joueurs, les joueurs ont intérêt à avoir un niveau proche pour que la partie soit équilibrée.

Finalement, la seule chose que l’on pourrait reprocher à Mr. Jack c’est son faible niveau d’immersion. Nous sommes face à un jeu typiquement allemand qui brille par sa mécanique et moins par sa capacité à nous faire entrer dans un réel univers.
Personnellement, je préfère un thème soigné et une mécanique bien huilée comme celle qui nous est proposée ici plutôt qu’un effort de thématisation et une jouabilité hasardeuse comme sur London 1888

carteperso_grant carteperso_tumblety carteperso_eastman carteperso_smith

Mr. Jack à New York est souvent présenté comme la version « expert » de Mr. Jack à Londres… (à cet effet, Bruno Cathala, amateur de calembours, parle de ce jeu comme étant un peu les Experts à Manhattan...) Pour autant un joueur ne connaissant pas la version de base pourra sans soucis découvrir le jeu par la version aux U.S.A.
En revanche, les joueurs formés à la version british devront passer par une phase de réadaptation et revoir leurs stratégies en profondeur !

Bref, un jeu qui à l'image de ses illustrations a bien muri et une excellente occasion de découvrir ou re-découvrir l’univers de ce Mr. Jack !
On peut même affirmer que lorsqu'on a goûté à cette version new-yorkaise, on a envie de ne plus jouer qu'à celle-là !

critique

Liens et Téléchargement :
- La règle du jeu en vidéo expliquée par Bruno Cathala (site Le Repaire)