En pèlerinage pour St Jacques, vous décidez de faire halte dans cette petite abbaye le temps de passer la nuit.
Mais lorsque le jour se lève, un moine découvre le corps sans vie de Frère Adelme. Il a visiblement été poussé du haut des remparts de l'abbaye...

Le père abbé, bien décidé à tirer cette affaire au clair, décide que nul ne pourra quitter les lieux avant que l'on ait découvert le coupable. Bien décidé à poursuivre votre route, vous vous lancez dans l'enquête...

plmystabba

27532750Présentation du Jeu :
L'histoire vous semble familière ?
Çà n'est pas un hasard, Mystère à l'Abbaye est directement inspiré du livre "Le Nom de la Rose" d'Umberto Eco adapté au cinéma par Jean-Jacques Annaud. La victime du jeu a d'ailleurs le même nom que la première victime du roman...

Malgré tout, Mystère à l'Abbaye est beaucoup plus léger et laisse la place à la déconnade et au second degré.
Le jeu est toutefois plus complexe que le Cluedo, une autre de ses références assumées.

Fonctionnement du Jeu :
Chaque joueur incarne donc un moine enquêteur muni d'une grille sur laquelle figurent les 24 suspects auxquels correspondent 24 cartes suspects.
En début de partie, on écarte au hasard une carte suspect qui devient le coupable. Le reste des cartes suspects est distribué entre les joueurs.
Chacun connaît donc une partie des innocents comme au Cluedo, et comme au Cluedo il va falloir découvrir les cartes en possession de ses adversaires en tentant de ne pas dévoiler les siennes.

C'est donc principalement par élimination que l'on s'achemine vers la solution.

Mais là où ce jeu va un pas plus loin, c'est qu'il laisse vraiment la place aux déductions grâce à un système de questions très original...

ma_photo5 ma_photo3

A chaque tour, un joueur peut avancer de 0, 1 ou 2 cases.
S'il se retrouve à l'issue de ce déplacement sur une case occupée par un adversaire, il peut l'interroger en lui posant la question de son choix.
Il peut poser toute sorte de question, de la plus directe ("As-tu la carte du Père Mathieu en main ?" ou "As-tu éliminé frère Malachie de ta liste des suspects ?") à la plus alambiquée ("Combien de cartes représentant des frères chauves as-tu vu durant le dernier tour ?")

Le but de toutes ces questions est de tout faire pour glaner le maximum d'informations en donnant le moins de pistes à ses adversaires.
La meilleure question serait celle permettant d'innocenter un maximum de suspect tout en semant le doute chez les adversaires.
Et c'est finalement le choix des questions qui est le paramètre le plus difficile à maîtriser dans ce jeu qui reste sinon familial par la simplicité de ses règles.

ma_photo6 ma_photo7

On notera aussi d'autres fantaisies faisant vivre encore davantage le thème : notamment les messes qui interviennent tous les 4 tours et qui obligent les joueurs à se réunir dans l'église pour prier et surtout pour s'échanger les derniers ragots ; chaque joueur devant donner une partie de ses cartes à son voisin.  Quel bonheur de filer à son adversaire les cartes des personnages qu'il sait déjà être innocent !

Autre point intéressant : la possibilité de faire vœu de silence.
Lors d'un interrogatoire, un joueur interrogé peut décider de faire vœu de silence et alors de ne pas répondre à la question qui lui est posée...
A noter que s'il décide de répondre, il pourra à son tour poser une question à son interrogateur, question à laquelle l'autre sera obligé de répondre ! Autant dire qu'il devient vite plus intéressant de se faire interroger que de prendre l'initiative de l'interrogatoire !

Enfin, chaque lieu confère au joueur un pouvoir spécial comme la possibilité de piquer les cartes de son adversaire, de poser une question supplémentaire ou de récupérer une carte spéciale pouvant être utilisée pour la suite.

A noter enfin que le vainqueur n'est pas forcément celui qui trouve le coupable.
En effet un système de point prend en compte les éventuelles révélations qui auraient pu être faites par les joueurs en cours de parties (ex : "je pense que le coupable est bénédictin") ce qui permet de rééquilibrer le jeu et de faire durer le suspens.

board

Mon Avis :
En bref, un jeu très intelligent, au thème très fort, à la mécanique originale, variée et mêlant astuce chance et réflexion.
Comme pour tous les jeux de l'éditeur Days of Wonder le matériel est juste sublime et à la réalisation impeccable.
Le jeu se joue autant à 3 moines qu'à 6, même s'il est plus intéressant à partir de 4 joueurs.

Contrairement à ce qui est dit sur la boite et de par le système de question pas facile à maîtriser au début, je ne conseillerai le jeu qu'à partir de 10-12 ans.

Enfin, comment ne pas parler de l'un de ses deux auteurs : Bruno Faidutti.
Il est certainement l'auteur de jeu le plus prolifique en France. On lui doit de petits bijoux comme Citadelles, Tempête sur l'Échiquier, la Vallée des Mammouths ou encore Mission Planète Rouge.
Il est aussi l'auteur d'une Ludothèque Idéale qui fait référence sur le web dans laquelle il porte un regard toujours très juste sur la production ludique du monde entier.

critique_myst_re

A noter enfin que ce jeu avait été édité sous le titre "Meurtre à l'Abbaye" maintenant introuvable et à l'édition nettement plus simpliste que celle de Days of Wonder.

A télécharger :
- la règle du jeu en pdf (ici)
- l'aide de jeu officielle, si vous avez épuisé votre stock (ici)
- l'aide de jeu de JesWeb plus pratique d'utilisation car elle permet de croiser les différentes informations obtenues au fil de votre enquête (ici)
- le site officiel (ici)
- des variantes et stratégies de jeu (ici)