A Ton Tour

22 mars 2012

Preview : Divinare

Londres, 1896. Dans un salon feutré d'un palace londonien, les 4 finalistes d'un grand concours de divination sont sur le point de s'affronter pour remporter les 1.000 livres sterling qui sont en jeu... Le vieux colonel revenu des indes qui a organisé ce concours affronte une jeune bohémienne, un vieux fakir et un escroc américain venu démontrer que tout ceci n'est que pure supercherie...

Déduction, observation, prise de risque et intuition seront nécessaires pour remporter le concours et empocher les 1.000 livres !

1328192554581_17455341
La couverture du jeu qui est aussi l'affiche du concours 

Découvert lors du festival international des jeux de Cannes qui s'est tenu en février 2012, Divinare propose aux joueurs de plonger au coeur d'un grand concours de divination dans ils sont l'un des 4 finalistes. Le but : faire les prédictions les plus précises de façon à engrenger le plus de points de victoire.

Fonctionnement du Jeu :
Divinare est avant tout composé d'un jeu de 36 cartes format tarot divisées en 4 familles. Chaque famille de carte représente un type de divination (comme la chiromancie = lecture dans les lignes de la main) reconnaissable par sa symbolique et sa couleur. Chaque famille de carte / divination est associée à un petit plateau qui servira à marquer les prédictions des joueurs.

1327508079422_3743088 1328192835449_37576593 1327509879736_50679161
Quelques cartes du jeu

Au début de chacune des 4 manches, les cartes sont mélangées et une partie est mise de côté face cachée. Les cartes restantes sont ensuite distribuées aux joueurs. À partir de ce moment, les joueurs vont devoir estimer combien de cartes de chaque famille sont en jeu (= dans les mains des joueurs).

A tour de rôle, un joueur doit poser une carte sur la table et faire une prédiction dans cette catégorie.

Exemple : je pose une carte jaune (astrologie) et j'estime qu'il y a 6 cartes astrologie en jeu (dans mes mains, sur la table et dans les mains de mes adversaires).

Pour se souvenir de sa prédiction, le joueur déplace son marqueur de prédiction sur le plateau correspondant à la carte qu'il vient de jouer.

Exemple : comme j'estime qu'il y a 6 cartes jaunes (astrologie) en jeu, je place mon jeton de prédiction sur la case 6 du plateau jaune / astrologie.

1327507408243_18205200
Un plateau servant à noter les prédictions

Si la case envisagée est déjà occupée par un adversaire, le joueur ne peut pas faire cette prédiction... Il doit en faire une autre !

De même, lorsqu'on pose une carte on doit déplacer son jeton de vote, même si on pensait avoir déjà bien estimé le nombre de cartes autour de la table... Il faut donc bien réflechir à ses prédictions et ne pas s'installer trop vite car si une prédiction correcte faire gagner des points, une prédiction fausse en fait perdre !

Pour éviter ce désagrément, on peut replacer son marqueur de prédiction dans la zone centrale du plateau correspondant à pa carte jouée... Il s'agit d'une zone neutre qui ne fait ni gagner, ni perdre de point... Une option à envisager si on se sent en danger !

Exemple : plus tard dans la partie, je joue une autre carte jaune. Je dois déplacer mon marqueur de prédiction même si je continue de penser qu'il y a 6 cartes jaunes / astrologie en jeu... Pour éviter de perdre des points, je décide de mettre mon marqueur sur la zone neutre du plateau. Si plus tard dans la partie je joue à nouveau une carte jaune, je pourrai me réinstaller sur la case 6... Si elle est encore libre !

photo photo__1_
Photos du prototype présenté à Cannes 

Pour aider les joueurs à affiner leurs prédictions, à 2 ou 3 moments de la manche, les joueurs vont donner une partie de leurs cartes à leur voisin de droite. De cette façon, ils connaitront une partie plus importante des cartes effectivement en jeu (cartes jouées, cartes en main et cartes données au voisin).

Le passage de carte permet aussi de se débarasser de cartes d'une famille dans laquelle on ne veut plus jouer car on estime avoir fait la prédiction idéale (jouer une carte suppose de bouger son jeton de prédiction !). C'est aussi l'occasion de dissimuler des cartes jusqu'à la fin de la manche et de tromper ses adversaires.

La manche se poursuit jusqu'à ce que toutes les cartes en jeu aient été posées. On procéde alors au décompte des points. Une prédiction exacte fait gagner 3 points, une prédiction fausse fait perdre 1 point.

Les prédictions voisines de la prédiction idéale font tout de même gagner 1 point. Les joueurs ayant posé ou laissé leur marqueur sur la zone neutre ne perdent et ne gagnent rien. Certaines cases donnent des bonus ou des malus.

1328192725988_54889588 1327508219914_46752049 1327507725209_49630810 1327570645579_32305305
Les 4 finalistes : le colonel, l'escroc, la bohémienne et le fakir

Enfin, toutes les cartes sont remélangées, les marqueurs de prédiction sont remis en zone neutre et une nouvelle manche commence. À l'issue de la 4ème manche, le joueur ayant récolté le plus de points remporte le concours !

1327510906623_15748770Premières impressions :
Divinare fait partie des jeux qui m'ont le plus intrigué et le plus plu lors de ce dernier festival de Cannes. Il a quelque chose d'évident et d'élégant dans sa mécanique qui en font un jeu dans lequel j'ai vraiment hâte de replonger !

Les choix à faire tant sur les cartes à jouer, les cartes à donner et les paris à faire en font un jeu prenant, un brin calculatoire, qui m'ont tout bonnement réjoui !

Une mention toute spéciale au choix du thème qui met en valeur une mécanique qui aurait pu paraitre très abstraite mais qui ici sont merveilleusement mises en corrélation. Le tout est littéralement sublimé par un magnifique travail graphique qui font de ce jeu un vrai petit bijou !

Le tout sera en vente dans une boite au même format et dans les mêmes prix que Mundus Novus : une réelle prouesse au vu de la quantité et de la qualité matérielle que nous offre cette petite perle !

Sortie prévue : fin mars / début avril 2012.

Liens et Téléchargement :
- Règles du jeu (PDF)
- Présentation sur la Tric Trac TV

Images tirées du site Asmodee.com 

Posté par La Rouquine à 12:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


16 mars 2012

Les 12 heures du Jeu : 1er avril à Champs-sur-Marne

Bonjour à tous !

Le dimanche 1er avril se tiendra la première édition des 12 heures du Jeu, un évènement ludique organisé par l'association Cocktail Ludik.

De 10h à 22h, les membres de l'association vous proposerons de découvrir ou redécouvrir leurs jeux préférés autour de 3 grands pôles : Party GamesDécouverte et Experts. Autour de ces 3 pôles et de ces 3 niveaux de difficulté, seront mis en avant toute la diversité du jeu de société moderne tel que je m'attache à le partager dans ces lignes.

L'évènement est gratuit et se déroule au Centre Social et Culturel Georges Brassens à Champs-sur-Marne (77) à 20 minutes de Paris en voiture (A4, sortie 10) ou en RER A (station Noisy Champs).

 

Pour en savoir plus : www.cocktail-ludik.fr
L’affiche de l’évènement : cliquez ici !
Contact : cocktail.ludik@gmail.com

Posté par La Rouquine à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 décembre 2011

Timeline

Le denfifrice a-t-il été inventé avant ou après la brosse à dent ?
Et la roue de quand date-t-elle ?

A vous de reconstituer la frise du temps... sans vous tromper !

1287417261643_25259682

Présentation du Jeu :
Voici un autre jeu que j'ai découvert lors du festival "Paris est Ludique" l'été dernier sur le stand d'Hazgaard.

Le principe de Timeline est extrêment simple : être le premier à placer correctement ses cartes inventions sur la frise chronologique.

timeline1

Fonctionnement du jeu :
Timeline se joue avec un paquet de cartes sur lesquelles figurent des inventions telles que la céramique, la vis, la télévision couleur ou la seringue à piston.
Au recto de chaque carte se trouve une illustration et le nom de l'invention ; au verso la date à laquelle l'invention a été découverte.

En début de partie, chaque joueur reçoit 4 à 6 de ces cartes, date cachée.
Au centre de la table est posée une carte de référence, date visible.
Ex : le disque compact créé en 1979.

A son tour, un joueur doit choisir l'une de ses cartes et la placer sur la table, avant ou après la carte de référence.
Ex : si je pense que la vis a été créée avant le disque compact, je pose la carte "vis" à gauche de la carte "disque compact".

boites_versions_2237bis-z
Quelques exemples de cartes...

Une fois posée, on retourne la carte pour vérifier si le joueur a vu juste.
S'il s'est trompé, sa carte est remise dans la boite et il en pioche une autre.
Si sa réponse est correcte, la carte est laissée à sa place dans la frise chronologique, rendant le choix plus compliqué pour les joueurs suivants.

Ainsi au fil de la partie, il y aura de plus en plus de cartes sur la table et les espaces entre les inventions seront de plus en plus serrés... Déduction, logique et prise de risque permettront à un joueur d'être le premier à poser correctement toutes ses cartes inventions.

pic875340_md pic875339
Des illustrations de toute beauté... et qui sont aussi des indices !

Mon Avis :
Timeline fait partie de ces jeux d'une évidence telle qu'on se demande comment il n'a pas pu être inventé avant... Et c'est justement tout le ressort du jeu ; s'étonner que telle invention de notre vie quotidienne soit si ancienne ou si récente.

Avec des mécanismes très épurés, Timeline laisse davantage la part belle à la prise de risque et la déduction qu'à l'étalage de culture générale. Les illustrations très soignées sont d'ailleurs un élément clé du jeu, permettant souvent d'estimer le siècle auquel une invention a été découverte.

La prise de risque vient du fait qu'un joueur doit bien gérer sa main de carte. Les cartes les plus évidentes ont tout intérêt à être jouées sur la fin, lorsque les espaces entre les inventions sont ressérés et que les chances de se tromper augmentent.
Le timing est donc important.

TimelineC2TimelineC
Quelques exemples de choix cruciaux...

Timeline est un jeu rapide, très malin et ultra addictif.
C'est d'ailleurs sa limite. Le nombre de cartes dans le jeu fait que l'on a vite tout vu... Heureusement, il est difficile de tout mémoriser. Il faut tout de même veiller à bien espacer les parties.

La bonne nouvelle c'est que déjà 3 boites sont sorties, chacune avec un thème différent : Inventions, Découvertes et Evènements. D'autres boites, ainsi qu'une version iPad sont d'ailleurs prévues pour prolonger encore le plaisir de jeu.

10-12-2010_timelineJDS - TIMELINE IIJDS - TIMELINE 3 EVENEMENTS
Les 3 boites existantes à ce jour...

En bref, un excellent jeu qui n'est pas prêt de prendre la poussière mais pour lequel il vaut mieux investir dans une boite supplémentaire pour prolonger le plasir !

Liens et Téléchargement :
- la règle du jeu (format PDF)
- une explication du tour de jeu (en Flash)

Posté par La Rouquine à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2011

Preview : Takenoko

takenoko

Présentation :
Les nombreux festivals de jeux de société sont toujours une excellente occasion de rencontrer les auteurs et les éditeurs et donc de découvrir leurs nouveautés voire leurs prochaines publications.

A l'occasion du Festival "Paris est Ludique" qui s'est tenu les 25 et 26 juin 2011, j'ai eu l'occasion d'essayer des jeux qui ne sortiront que dans quelques semaines.
Par l'intermédiaire de cette nouvelle catégorie, je vous propose d'en découvrir certains...

J'inaugure donc avec un jeu qui m'a fait forte impression : Takenoko d'Antoine Bauza.

L'auteur de 7 Wonders et Pony Express nous plonge une fois de plus dans un univers qu'il affectionne particulièrement : l'Asie.
Après avoir incarné des artificiers dans Hanabi ou des moines taoïstes dans Ghost Stories, c'est le rôle de jardiniers qu'il nous propose d'endosser.

En effet, dans Takenoko, les joueurs ont pour mission de prendre soin de la bambouseraie de l'empereur du Japon... Le problème c'est que ce dernier vient de recevoir un Grand Panda de l'empereur de Chine et que l'animal est sacré et qu'il raffole du bambou...

IMG_0812 46157
Prototype et rendu final

Fonctionnement du Jeu :
Le jeu se déroule sur un ensemble de tuile hexagonales représentant le jardin de l'empereur. Sur chaque tuile va pousser un type de bambou spécifique (vert, jaune ou rose). Au fur et à mesure que les joueurs vont poser de nouvelles tuiles, le jardin va s'agrandir et les morceaux de bambous vont pousser en 3 dimensions. 

Pour l'emporter, les joueurs vont devoir réaliser des objectifs secrets leur permettant de marquer plus ou moins de points de victoire, en fonction de leur difficulté.
Il peut s'agir de faire manger du bambou au panda d'une certaine couleur, de faire pousser du bambou à un endroit précis ou encore de placer et d'irriguer des parcelles de terrain selon une forme imposée.

carte_jardinier_verso carte_jardinier_recto carte_panda_verso carte_panda_recto
Quelques cartes objectif.

Les objectifs sont gardés secrets jusqu'à ce qu'ils soient réalisés. A ce moment, le joueur abat sa carte et marque des points. A noter qu'un objectif peut tout à fait être réalisé grâce à l'action d'un autre joueur...

Enfin, dès qu'un joueur pavient à réaliser un certain nombre d'objectifs, la partie prend fin et celui qui a le plus de points l'emporte.

Le tour s'organise en 2 phases :

pic799573

- Tout d'abord, le joueur lance le dé de météo dont le résultat va influer sur le déroulement de ses actions. Il peut ainsi obtenir une action supplémentaire ou déplacer le panda comme il le souhaite ou encore faire pousser du bambou sur la parcelle de son choix.

Dans tous les cas, les résultats ne peuvent être que positifs et donner au joueur des possibilités de jeu supplémentaires.

- Puis le joueur réalise 2 actions parmi 5 possibles. Il est impossible de faire 2 actions identiques.
Les actions sont : piocher un nouvel objectif, placer une nouvelle tuile (parcelle de terrain), déplacer le jardinier (pour faire pousser du bambou), déplacer le panda (pour manger du bambou).

Il est enfin possible de prendre de la réserve un canal d'irrigation qui permettra d'alimenter en eau une parcelle de terrain et ainsi y faire pousser du bambou. Pour cela les joueurs devront créer un réseau fonctionnant sur le même principe que les routes dans les Colons de Catane

Une fois qu'un joueur a effectué ses 2 actions, c'est à son voisin de gauche de jouer. Et ainsi de suite jusqu'à ce que quelqu'un obtienne le nombre d'objectifs nécessaires pour mettre fin à la partie.
Ce joueur obtient alors la carte Empereur qui lui donne un bonus de 2 points et tous les autres effectuent un dernier tour.
Le joueur ayant alors le plus grand nombre de points remporte la partie.

IMG_0813 pic722569
Le prototype et le rendu final

Premières impressions :
Déjà chapeau pour l'aspect visuel à Hazgaard (éditeur d'Intrigo, Pocket Rockets et Time Line) et à Matagot (Dice Town, Cyclades) qui se sont associés pour ce jeu.
Entre la règle introduite par une bande dessinée, les illustrations colorées et bourrées de détails et les pions représentant le bambou : le jeu donne déjà envie !

Et encore, je n'ai joué qu'à un prototype du jeu. Si les illustrations sont celles que l'on verra dans le jeu, certains éléments du matériel comme les tuiles n'étaient pas encore définitives. J'ai notamment hâte de découvrir le rendu définitif des figurines du Panda et du Jardinier.

pic799570
Le jardinier et le Panda. Figurines qui seront peintes.

Un autre élément matériel qui joue beaucoup dans l'intérêt de Takenoko est le bambou. Moteur important de la mécanique du jeu, la pousse du bambou est représentée par des petits morceaux de bois peints qui s'encastrent les uns dans les autres. Cette pousse du bambou en volume apporte un vrai plus au jeu et s'avère très agréable à manipuler.

Cet élément de jeu a du donner bien du fil à retordre aux éditeurs et explique les nombreux reports qu'à sorti ce jeu, initialement prévu pour noël 2010. Mais lorsque l'on voit la qualité globable du matériel, on se dit que ça le méritait bien !

Côté règles, elles sont expliquées en 5-10 minutes et assimilées dès le 3ème tour de jeu.
D'autant que toutes les actions sont reprises sur un plateau individuel où l'on peut aussi poser tous les éléments glanés au fil de la partie (canaux d'irrigation, morceaux de bambou et objectifs réalisés)

Takenoko est donc très accessible et est du même gabarit qu'un jeu comme les Aventuriers du Rail. Un jeu familial mais où la réflexion, la subtilité et les choix sont bien présents.
Un excellent jeu "familial +", idéal pour attirer les nouveaux joueurs grâce à son matériel ultra "kawai" mais qui plaira aussi aux vieux briscards.

pic799571
Les 3 familles d'objectifs : pose des tuiles, panda et jardinier.

Parmi les subtilités que proposent Takenoko, on peut notamment citer le système des objectifs.
Il y a 3 familles d'objectifs proposant des façons différentes de marquer des points : soit en posant les tuiles, soit en utilisant le Panda, soit en utilisant le Jardinier.
Lorsqu'un joueur pioche un objectif, il choisit parmi l'une des 3 familles. Il sait donc quel genre d'objectif il va devoir atteindre. Sachant qu'en fonction des choix des joueurs, certains objectifs seront plus faciles à réaliser que les autres.

En effet, le système de pose et d'irrigation des parcelles de terrain tend à donner aux parties des profils très différents avec une présence plus ou moins importante du bambou et/ou des couleurs de bambous plus présentes que d'autres.
Le jeu assure donc une belle rejouabilité et nécessite vraisemblablement pas mal d'adaptation de la part des joueurs.

Un autre élément qui fait beaucoup de son intérêt est le fait que les objectifs peuvent être réalisés grâce aux actions des autres joueurs. Il est du coup intéressant d'essayer de deviner les objectifs des autres joueurs pour éviter de perdre de précieuses actions à faire ce qu'ils feront d'eux mêmes comme l'irrigation de certaines parcelles.
Deviner les objectifs des autres est à nouveau rendu possible grâce aux dos des cartes qui indique à quelle famille ils appartiennent. Cela sert aussi à empêcher un joueur de réaliser les siens en lui envoyant le panda dans les pattes...

Bref, Takenoko m'a donné de belles sensations et je n'ai qu'une hâte : qu'il sorte ! 
Alors félicitations à Antoine Bauza et un grand bravo aux équipes d'Hazgaard et de Matagot pour le travail d'édition et vivement octobre 2011, date annoncée pour sa sortie.

critique
Premières impressions : cliquer pour agrandir

Mise à jour du 2 décembre 2011 :
Cà y est ! Takenoko est enfin sorti ! Mon exemplaire n'est pas encore arrivé, alors il faudra patienter un peu pour avoir ma critique complète.
En attendant vous pouvez découvrir la règle en détail sur le site de l'éditeur et en cliquant ici ! 

Posté par La Rouquine à 13:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 mai 2011

Tikal II

Au coeur de l'amérique centrale, un groupe d'archéologues part à la découverte d'un temple jusque là oublié...

1285858329514_47057550

Présentation du Jeu :
Tikal premier du nom est sorti en 1999. Il rencontra un grand succès et remporta même le prestigieux Spiel des Jarhes.
Dans ce premier opus, les joueurs étaient à la tête d'un groupe d'archéologues qui exploraient la forêt guatémaltèque à la recherche de temples et de trésors fabuleux. Il s'agissait d'un jeu de majorité où les joueurs avaient un nombre de points d'action limité pour effectuer leurs déplacements et marquer des points.

Tikal II vous propose de retourner dans la même vallée à la découverte d'un temple resté jusque là caché au plus profond de la forêt. Votre but : explorer le temple et en récupérer les plus fabuleux trésors !

Tikal_II_Cover
Au centre de l'illustration apparait un visage rappelant la boite de Tikal.

Fonctionnement du Jeu :
A son tour, chaque joueur effectue 2 actions principales :

1. Utiliser sa pirogue :
Chaque joueur dispose d'un pion en forme de pirogue qui circule le long de la rivière faisant le tour du plateau. En arrêtant cette pirogue à proximité d'un site archéologique, le joueur obtient une tuile action permettant de : marquer des points supplémentaires, obtenir un trésor, utiliser un passage secret, découvrir une nouvelle salle sur le temple etc.

De plus :
- Si le joueur passe devant un hydravion, il peut vendre une série de trésors identiques pour marquer des points de victoire.
- Si le joueur passe par la forêt, il doit défausser une de ses clés... Ces clés servent au joueur lors de l'exploration du temple (voir ci-dessous)

Tikal_II_Game1
Au centre le Temple et ses salles à découvrir ; autour la Rivière et ses actions à obtenir.

2. Utiliser son archéologue :
Cette phase se déroule sur la partie centrale du plateau où se trouve le Temple Perdu. Au fil de leurs explorations, les joueurs vont mettre à jour de nouvelles salles sous forme de tuiles hexagonales.

Durant son tour, chaque joueur déplace librement son pion archéologue à travers les différentes salles. Sa seule contrainte est d'avoir les clés correspondant aux portes qu'il franchit.

Lorsqu'il termine son déplacement dans une salle inexplorée, il y pose un drapeau pour marquer des points de la façon suivante :
- 1 point par porte présente dans la salle qu'il vient d'explorer.
- 1 point par porte de la même couleur présentes dans les salles qu'il a déjà explorées.

Exemple : Le joueur explore une salle où se trouvent 2 portes vertes, il marque 2 point. Au tour suivant, il explore une autre salle où se trouve 1 porte verte. Il marque 1 point pour cette salle et 2 points supplémentaires pour la salle déjà explorée.

Les tours s'enchainent jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de tuile action disponible le long de la rivière. On procède alors à un décompte puis on entame une seconde manche (jouée en sens inverse).
A l'issue de cette seconde manche, on procède à un dernier décompte. Le joueur ayant le plus de points l'emporte.

Tikal2
Une illustration tirée de la bande dessinée qui introduit la règle du jeu.

Mon Avis :
Dès l'ouverture de la boite, Tikal II nous invite au voyage.
Avec son matériel de très haute qualité (mention spéciale au thérmoformage), ses illustrations très soignées et sa règle introduite par une mini bande-dessinée à la Blake et Mortimer, Tikal II créé tout de suite une ambiance propice à l'évasion. On a dès lors qu'une envie : revêtir chapeau, sacoche et fouet et partir explorer la jungle et les salles bourrées de piège à la recherche de trésors perdus.

Même si on reste dans un jeu typiquement allemand, on sent qu'il y a eu un vrai travail pour soigner la dimension thématique du jeu et tout cela aide à la mémorisation des règles.
C’est d’ailleurs un vrai plus car je trouve les règles particulièrement longues à expliquer au vu de la difficulté finalement moyenne du jeu. En cause les très nombreuses façons de marquer des points et les différentes actions secondaires qui viennent s’ajouter aux 2 phases principales.

Tikal2_bd
La bande dessinée introduisant la règle du jeu.

Heureusement, cette impression de lourdeur s’efface dès les premiers tours où la mécanique centrale est rapidement comprise et mémorisée. Reste alors à décider d’une stratégie, ce qui n’est pas toujours évident lors d’une première partie. Car si Tikal II s'apprend rapidement, il se maitrise plus difficilement.

Exploration du temple, cartes, revente des trésors, collection des clés ou encore prise de contrôle des sanctuaires, les stratégies sont nombreuses et parfaitement équilibrées ; il n’est pas rare de voir des joueurs ayant emprunté des voies complètement différentes se retrouver dans un mouchoir de poche lors du décompte final.

Tikal II est donc un jeu qui offre une certaine profondeur mais qui reste dans l'ensemble très abordable. Il propose néanmoins un vrai défi et fera aussi la joie des joueurs plus expérimentés. Le hasard y est d’ailleurs assez limité dans la mesure où chaque élément pioché est choisi parmi 3.
Il offre aussi une grande rejouabilité grâce à son plateau amovible : la configuration du temple et la disposition des tuiles action changent à chaque partie.

Tikal_II_Figures
Les 4 archéologues sont à l'image des auteurs et des éditeurs.

Reste que Tikal II pourra désarçonner les amateurs du premier opus tant les 2 jeux sont dans l'ensemble assez éloignés. Car s'ils partagent le même univers et qu'ils se jouent tous deux sur un plateau évolutif, les mécanismes sont très lointains.
Même si l’exploration et la vente de trésors restent des éléments essentiels des 2 jeux, Tikal II ne fait quasiment plus appel au système de majorité et laisse beaucoup moins de place à l’interaction entre les joueurs.

Une bonne nouvelle toutefois, le système de points d’action a été abandonné. Ce qui rend le jeu beaucoup plus dynamique et moins brise-neurones !

C'est donc un nouveau jeu plus dynamique, moins agressif mais peut-être plus profond que messieurs Kramer et Kiesling nous proposent.
Cette profondeur est principalement apportée par les multiples façons de marquer des points qui en font un jeu pas toujours facile à apprivoiser.
Tikal II est un excellent pont entre jeu familial et jeu pour expert. Un piège à joueur occasionnel d'autant plus efficace qu'il est servi par une ambiance visuelle particulièrement réussie.

critique
Résumé de la critique. Cliquez pour agrandir.

Liens et Téléchargement :
- les règles du jeu (format PDF)
- le blog de Vincent Dutrait, illustrateur du jeu

Posté par La Rouquine à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2011

Evènement : Paris est Ludique !

parisestludique

Le samedi 25 et le dimanche 26 juin se tiendra la première édition de "Paris est Ludique !" un festival dédié au jeu de société. Cet évènement, organisé par l'association "les Brunchs du Clube", se tiendra dans le 12ème arrondissement de Paris.

Au programme des centaines de jeux de société en démonstration, des jeux en extérieur et un village des éditeurs où seront présents les grands noms du jeu de société moderne.

Au total 1 hectare pour jouer, rencontrer et manger !

parisestludique2

1.000 personnes sont attendues pour cette manifestation. Aussi n'hésitez pas à réserver en vous rendant sur le site de l'évènement (cliquez ici)

Les horaires :
- samedi 25 juin de 11h à 1h du matin.
- dimanche 26 juin de 11 à 18h.

Le lieu :
- Boulodrome ASB12 - route des fortifications - Paris 12ème.
- Accès par métro, ligne 8, station Porte de Charenton.

Les tarifs :
- 3€ la journée, 5€ le weekend.
- gratuit pour les moins de 8 ans.

Posté par La Rouquine à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]